Effacer ses tracesQuitter le site rapidement →

Je suis un(e) ado

Savais-tu que…

Les gars et les filles peuvent être victimes d’agression sexuelle

2/3 des victimes d’agression sexuelle sont âgées de moins de 18 ans

Savais-tu que…

Pour recevoir des services du CALACS, tu dois être âgé de 14 ans ou plus

Savais-tu que…

Le consentement c’est obligatoire ! Sans oui, c’est non !

Le consentement c’est :

Dire oui pour participer à une activité sexuelle

Dire oui librement… sans pression, sans peur, sans menace, sans culpabilité et sans obligation

Dire oui sans être sous l’influence d’alcool, de drogue ou d’une autre substance

Chaque personne doit s’assurer d’obtenir le consentement de l’autre avant et pendant une activité sexuelle

Tu as le droit de changer d’idée, même si tu as déjà dit oui !

Au Canada, l’âge légal pour consentir à une activité sexuelle est de 16 ans, mais il y a des exceptions pour des jeunes qui ont des relations sexuelles entre eux.

Si le plus jeune partenaire a 12 ou 13 ans, il ne peut y avoir plus de deux ans de différence entre les partenaires.

Si le plus jeune partenaire a 14 ou 15 ans, il ne peut y avoir plus de cinq ans de différence entre les partenaires.

N’oublie pas que le plus âgé des partenaires ne doit pas être en situation d’autorité, de confiance, ou d’exploitation envers le plus jeune et le plus jeune ne doit pas être en situation de dépendance envers le plus vieux.

Pour plus d’information, veuillez visiter Educaloi.qc.ca

Savais-tu que…

La plupart du temps, l’agresseur est une personne que la victime connaît et en qui la victime a confiance

Une agression sexuelle peut être commise par un membre de la famille, un(e) ami(e), une personne en situation d’autorité comme un coach sportif, un(e) enseignant(e), un(e) partenaire amoureux(se), une connaissance

 

Mythes à propos des adolescentes et des adolescents

Mythe : Je dois détester mon agresseur

Faux : Il se peut que tu ne détestes pas ton agresseur ou que tu éprouves des sentiments ambivalents. Si c’est le cas, c’est normal. C’est souvent le cas lorsque l’agresseur est un membre de la famille, un ami (e), ou une personne avec qui tu développais une relation amoureuse.

Mythe : Lorsque tu es un gars et tu te fais agresser par un homme, tu deviens homosexuel

Faux : Plusieurs garçons victimes d’agression sexuelle croient qu’ils ont quelque chose en eux qui attirent les hommes et qu’ils doivent être homosexuels ou efféminés. L’orientation sexuelle n’est pas déterminée par le fait d’avoir été agressé sexuellement. Ni pour les garçons ni pour les filles.

12 jours d'actions contre la violence faite aux femmes
Nov 27, 2018

12 jours d'actions contre la violence faite aux femmes

Pendant ces 12 jours d’action, les féministes partout au Québec se mobilisent

Lire la suite →
Ça me regarde!
Oct 30, 2018

Ça me regarde!

Ainsi, près d’un an après le déclanchement du mouvement #MoiAussi, les CALACS lancent un message clair aux québécois.es : Contre la violence sexuelle, #ToiAussi tu as un rôle à jouer. Avec leur campagne Ça me regarde, les CALACS souhaitent encourager la population à s’engager et à prendre action pour lutter contre la violence sexuelle, parce que nous sommes tous.tes concernés.es par cette problématique sociale.

Lire la suite →